François Essindi and TAG Music Experiences

François Essindi and TAG Music Experiences
Tribal Rock
Paris, France
Mouvance Musicale TAG...

Musiciens du groupe : François Essindi is a Cameroonian musician artist. Traditional instruments he plays Bde rainforest: A string (Mvet, Ngomo) traditional harps A wind (flutes pygmy leaf Arc mouth ...) Percussion: nkul (Tam tam call), Ngom (long drum), djembe ...) Body (snail shell and hazelnut) and body percussion Trained at the National assembly Cameroon, Francis is also an actor and has taken numerous courses in the institute billais
Goethe Yaounde and the French Cultural Centre in Yaounde.
Professional actor, musician and storyteller, François worked with several theater companies in Cameroon and a long history with the company Eyala pena a traveling theater company as a composer of music for theater, music workshops for youth or as an actor.
Musically, Francis has always worked in projects.
His first musical project Otoulbaka: http://www.myspace.com/otoulbaka, represented Cameroon at several venues and
festivals in the Unives between 1980 and 2001.
Since 2003, the company of actor Needless theater of the city of Amiens, Francis did not let his dream of promoting culture through traditional instruments of culture Ekang which he was initiated. Traditional harps (Mvet, Ngomo) and others such as: shell snail Flutes pygmies nkul ...
In 2005, he initiated the Abakuya musical project with a meeting in Switzerland with an Australian bassist (Jimi Sofo) http://www.myspace.com/abakuya This project will be born two disc auto production including: -Primitive love in 2008 - Abakuya Ep 2010 Francis collaborated with various artists and has benefited from experiences in different cultural projects. (Painting, Music,
African Tales, Theatre, performences ...)
Brice Vassy (Cameroon) Madesheerkhan (France) Caroline Chivé (France) Hilaire Penda (Cameroon) Abdelgawad Riad (Egypt), Claudine Françoise (France) Sally Nyolo (France) and many others.
Francois offers and participate in workshops on rhythm, storytelling and the Drama.
Author of two books and illustrated stories out bilingual editions harmattan François Works also harvest stories, rites and sings fable of culture Ekang (southern Cameroon)
In order that is given to promote the culture and instruments Ekang endangered. François Paris manufactures instruments to make them credible and to share the greatest number.
He goes to meet the artists and instruments of modernity to share his experience and culture in greater numbers. It is this meeting that the project will be born: "Minsili Group TAG Ekang" This project brings together musicians from all backgrounds, machinery and instruments.


Influences : Polyrythmique, des sons , des voix, fusion des instruments traditionnels et modernes...C'est la forêt, C'est la ville, le passé et le présent et le futur...
Les flûtes pygmées...
Mouvance Tridi- Urbaine de la musique traditionnelle africaine...

Site web : www.abakuya.net

34188 affichages

Dernière connexion : 09-08-2016

Concerts

Pas de concert prévu

Biographie

 

François Essindi is a Cameroonian musician artist. Traditional instruments he plays Bde rainforest: A string (Mvet, Ngomo) traditional harps A wind (flutes pygmy leaf Arc mouth ...) Percussion: nkul (Tam tam call), Ngom (long drum), djembe ...) Body (snail shell and hazelnut) and body percussion Trained at the National assembly Cameroon, Francis is also an actor and has taken numerous courses in the institute billais

Goethe Yaounde and the French Cultural Centre in Yaounde.

Professional actor, musician and storyteller, François worked with several theater companies in Cameroon and a long history with the company Eyala pena a traveling theater company as a composer of music for theater, music workshops for youth or as an actor.

Musically, Francis has always worked in projects.

His first musical project Otoulbaka: https://myspace.com/otoulbaka, represented Cameroon at several venues and

festivals in the Unives between 1980 and 2001.

Since 2003, the company of actor Needless theater of the city of Amiens, Francis did not let his dream of promoting culture through traditional instruments of culture Ekang which he was initiated. Traditional harps (Mvet, Ngomo) and others such as: shell snail Flutes pygmies nkul ...

In 2005, he initiated the Abakuya musical project with a meeting in Switzerland with an Australian bassist (Jimi Sofo) https://myspace.com/abakuya This project will be born two disc auto production including: -Primitive love in 2008 - Abakuya Ep 2010 Francis collaborated with various artists and has benefited from experiences in different cultural projects. (Painting, Music,

African Tales, Theatre, performences ...)

Brice Vassy (Cameroon) Madesheerkhan (France) Caroline Chivé (France) Hilaire Penda (Cameroon) Abdelgawad Riad (Egypt), Claudine Françoise (France) Sally Nyolo (France) and many others.

Francois offers and participate in workshops on rhythm, storytelling and the Drama.

Author of two books and illustrated stories out bilingual editions harmattan François Works also harvest stories, rites and sings fable of culture Ekang (southern Cameroon)

In order that is given to promote the culture and instruments Ekang endangered. François Paris manufactures instruments to make them credible and to share the greatest number.

He goes to meet the artists and instruments of modernity to share his experience and culture in greater numbers. It is this meeting that the project will be born: "Minsili Group TAG Ekang" This project brings together musicians from all backgrounds, machinery and instruments.

 

By presenting traditional music in a contemporary format, the group allows global audiences access to these sacred sounds. In the universe of ABAKUYA, Essindi, Sofo and regular guest musicians present the acoustic and electric bass, violin, accordion and drums weaved magically with traditional voice, percussion, and instruments such as the mvet, and the ngômo (central African harps)

 

Blog Voir le blog

25-11-2008

L'interview de Abakuya dans Zikpot...

02 11 2008

Abakuya

Comment avez vous connu Zikpot ?
Bonjour, Nous avons connu zikpot sur Internet, surtout par les mails des amis comme, Valerianne Lavi, Times... et par zikpot, vraiment et personnellement, j'ai eu l'impression que ça allait un peu faire décoller les choses. On peut rencontrer des gens, et écouter le travail des autres et même envoyer des messages, annoncer des concerts...

Comment décririez-vous votre musique ?
Ma musique, celle que je détiens et que je maitrise le mieux est la musique traditionnelle liée à ma généalogie (Boulou, Mbidambani, sous groupe éthnique Fang-Béti) du sud Cameroun. On l'appelle l'Ekang, cette musique d'autrefois qui cite les hauts faits de nos ancêtres afin de donner le courage de toujours continuer de l'avant. Cette musique est jouée par des instruments tribaux (Mvet, Ngomo, tam-tam d'appel, coquillage d'escargot, cloche parlante ou Nkeng...). Donc, depuis mon pays, je porte cette panoplie d'instruments à la recherche de gens pour la partager et apprendre à mon tour celle de l'autre. - Celle que je fais aujourd'ui est le fruit des multiples rencontres avec les differents musiciens surtout celle avec Jimi Sofo, un bassiste et contrebassiste australien. Ma musique est un peu la retranscription de ces rythmes, contes et ambiance d'autrefois autour d'un feu de bois. Certaines personnes me disent que cette musique est avangardiste, alors je leur dis merci. J'ai eu la chance de rencontrer et de tourner avec www.madsherkhan.com et j'ai été fasciné par le tag Music (Traditional Advant-garditst Music), ma musique en est aussi beaucoup influencée.

Depuis combien de temps faites vous de la musique ?
Je fais de la musique depuis tout petit sans m'imaginer que ce serait ma profession, mon métier, ma vie... C'est bizarre mais c'est très long à raconter : en Afrique dans mon village et dans ma famille, la musique n'a jamais été une profession dont rêve un père d'enfant... Le football non plus... Vous n'allez pas me croire, faites-moi un petiot mail ici que je vous en dise plus long: as.akiba@tele2.fr Formé comme comédien à l'ensemble national camerounais de Yaoundé, j'ai bénéficié de plusieurs stages et ateliers avec des musiciens, des artstes du cirque... Dans mon pays, j'ai été reconnu musicien officiellement en 1997, quand mon premier projet musical www.myspace.com/otoulbaka est selectionné pour représenter le Cameroun au MASA (Marché des Arts du spectacle Africain en Cote d'Ivoire. Mais depuis bien avant, j'avais joué comme percussionniste avec de nombreux artistes nationaux et internationaux.

Quels sont vos projets à court ou moyen terme ?
- Le projet imédiat est d'atteindre le pack de diffusion. En plus dans ce domaine artistique, on a toujours de nombreux projets. Surtout lorsqu'on va voir qu'en Afrique, il est tres difficile de dissocier l'artistique et l'humanitaire... J'ai initié en 2003 un festival annuel au Cameroun avec des artistes locaux et internationaux. Dans le cadre de ce festival, deux artistes y sont déjà allé Riad Abdelgawad, violon (Egypte)en 2005 et Jimi Sofo, contre basse (Australie) en 2006. Ce festival connait des problemes liés au financement pour 2009. C'est d'ailleurs grâce à ce festival que j'ai rencontré, et c'est la rencontre avec Jimi qui a créée le groupe Abakuya. Un disque a vu le jour (Primitive love) sorti en autoproduction. Nous recherchons des lieux pour des concerts, des festivals, des showcases... Vous savez très bien que quand un artiste ne travaille pas, il ne vit pas...

Avez-vous une petite anecdote sympathique sur les membres ou artistes ?
Ok, les membres de zikpot sont vraiment réglo... Avoir une idée comme celle que vous avez eu, les amis, merci. Dans zikpot, beaucoup d'artistes autoproduits comme nous trouvent une fenêtre où "étaler" leurs efforts, qui sont encouragés par des votes des auditeurs et des amis. La solidarité qu'il y a entre les membres de zikpot me rappelle mon petit village en Afrique équatoriale. Dans zikpot, si j'ai le macabo, je sais que j'irai chez un voisin zikpoteur pour trouver la sauce et manger mon macabo avec. C'est cela la famille. Zikpot est une grande famille.

Quels autres artistes soutenez-vous ?
Je soutiens tout le monde. Tout dépend du temps que je passe sur l'ordinateur. C'était mieux quand j'avais mon ordi portable, qu'on m'a volé d'ailleurs un camping en Bretagne en défonçant la portière avant de la voiture de location avant dans la du 05 au 06 juillet 2007. J'ai connu de sérieux problèmes, car, je ne pouvais plus voter sur Zikpot! J'étais vraiment malheureux à passer des heures au cyber, bref... Je connais un peu Valerianne, car on est ensemble dans d'autres structures associatives, et aussi sur le net. Times m'a donné beaucoup de conseils quand je venais d'arriver sur zikpot. Magicblackeys, mes frères Abakuya 'Ekang, Skoz, Marina59, Magickeys, Nono77, Nath&scalp, Enzocastelli, Starsecrete, LaurentS-gen, Soleilscroises, Jimyjim971, Yjanet et bien d'autres encore!

Quelle recommandation feriez-vous aux autres artistes pour y arriver ?
Pour y arriver, il faut faire confiance à la famille zikpot. On ne se connait pas, mais il ne faut pas s'amuser. Si vraiment Internet est un outil, prenons cet outil au sérieux avec tout ce qui s'y trouve. (On ne va pas envoyer des messages vulgaires aux amis, on ne va pas casser les autres en qualifiant leur musique de inchronicable... ) Des tas de trucs qu'il ne faut pas faire en famille et qu'on ne doit pas faire sur zikpot. Zikpot pour moi, c'est l'espoir que ma musique soit écoutée : et elle l'est, c'est ça le départ. Puisque des miliers de personnes m'ont donné 200 is, ils pourront m'en donner 20000000000 s'il le faut. Je conseille aux artistes de zikpot de ne pas se fier au disign. Même si la fiche de quelqu'un n'a pas de photo, si sa musique te dit quelque chose, propose le lui et vote, ou même laisse lui un petit message...

Quel sera le titre de votre prochaine chanson ou avez-vous un scoop sur votre actualité ?
Merci vraiment, mais ce n'est pas de la prochaine chanson dont je vais parler, mais du prochain disque Minomoh. Minomoh veut dire en boulou : Les vieilles. Le disque entier sera tiré du proverbe: "La marmite qui a préparé l'éléphant garde toujours l'odeur de l'éléphant..." C'est la suite du travail engagé avec Jimi Sofo, le bassiste avec qui je travaille depuis 3 ans. Minomoh est une fusion plus approfondie avec des éléments électroniques.


Voir les 0 commentaires
03-06-2008

Abakuya, la nouvelle mouvance Tradi. venue du Cameroun...

Bonjour,

L'interview de François Essindi du groupe Abakuya pour la sortie du Cd Primitive love:

http://pagesperso-orange.fr/zebiyo/interview31.htm



Voir les 0 commentaires